Agenda cliquez ici
Uzestival de printemps 2013 Suggérer par mail

aff_uz_printemps.jpg Galerie photos du Workshop Architecture Musique

Uzestival de printemps : l'esprit de Soweto souffle (Sud-Ouest 27 avril)

Architectures et musique : un beau duo de rythmes et de création (Le Républicain 25 avril 2013)

Uzeste s'impatiente (Le Républicain 25 avril 2013)

Uzeste Musical va se construire au printemps (Courrier français 26 avril 2013)

 Workshop Architecture : Vidéo 
Regarder la vidéo «learning From Uzeste (clip 2013)» envoyée par Daniel Estevez
 

Un printemps en prise...
« Mosiques au vent » « Architexture » au cœur, art de l’improvisation en bandoulière pour une « cultivature des transartisticités » comme jamais.
Quand les jeunesses d’ici d’en Bordeaux/Toulouse s’entremélimélo-mentalisent, une nouvelle génération s’invente au futur d’ici même.
« Quand les conventions perdurent, il ne faut pas s’étonner qu’elles s’y fatiguent ».
Notre poïélitique culturelle décomplexée innovante affranchie des modes et des marques consiste à nous occuper en  priorité des sensibilités artistiques. Sans artistes pas de spectateurs pas de public !
En ces temps de crise il devient prudent de méditer sur les pensées de la philosophe Marie-José Mondzain « Si nous n’avons plus d’artistes  toute la société perdra courage et sans courage il n’y a pas de politique ».
Les artistes ces œuvriers créacteurs mais-créants montrent que l’utopie ce n’est pas l’incongru ou l’inutile mais bien une méthode de pensée pour le réel. Rien ne peut séparer l’utopie du réel qui l’a vu naître.
Bernard Lubat
Programme en PDF Ici
dimanche 28 avril  (entrée libre)
17h - Projection
" Soweto "
Présentation du documentaire par Christophe Hutin (architecte, professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, architecte du Théâtre Amusicien l’Estaminet)
12 jours, pour améliorer les conditions de vie et d’habitation de l’orphelinat Sky de Soweto, voilà le défi qu’ont relevé des étudiants d’architecture de l’Atelier Learning from (Apprendre de). S’il s’agit effectivement de répondre à des contraintes techniques, le véritable enjeu est surtout ici de savoir comment –dans un intervalle de temps très court et avec des moyens limités– parvenir à créer un lieu de vie de qualité. Bien plus qu’un projet d’étude, cet atelier a été organisé comme une session de formation professionnelle, permettant ainsi à cent personnes de la communauté de Kliptown d’obtenir un certificat attestant de leurs compétences. Réalisé avec le concours du groupe Lafarge et de l’Institut Français d’Afrique du Sud, ce projet a surtout donné l’occasion à de jeunes architectes en devenir, d’apprendre par l’expérimentation sur le terrain. Atelier Learning from : dirigé par C. Hutin & D. Estevez (ENSA Toulouse) en partenariat avec les étudiants de l’Atelier d’architecture
d’ Alex Opper (Université de Johannesbourg)
En collaboration avec Carin Smuts Architecte (Afrique du Sud)
et Kinya Maruyama Architecte (Japon)
18h - Concert manifeste
Duo d’Uz
Thomas Boudé (guitare) et Louis Lubat (batterie)
Les jeunesses musiciennes uzestiennes ou l’inventité de la liberté  en toutes responsabilités. Un au del’en de ça du rock du jazz de la pop, 100% improvisé.
19h - Rencontre
Cie Lubat et élèves de l’école d’architecture de Toulouse

du lundi 29 avril au samedi 11 mai
Workshop Architecture/Musique
Les étudiants de l’atelier LEARNING FROM de l’ École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, en résidence à Uzeste.
Sur le thème de l’improvisation, l’événement regroupera les disciplines de l’architecture et de la musique avec la construction de diverses architectures sur la commune d’Uzeste en préparation de la 36e hestejada de las arts d’Uzeste Musical qui aura lieu du 17 au 24 août prochain.
Vous êtes les bienvenus pour nous aider à mener à bien cette magnifique aventure humaine, architecturale et musicale ! Vos petites mains peuvent faire de grandes choses !
Rendez-vous le lundi 29 avril 2013 pour le début des travaux !

vendredi 3 mai
20h – Accueil Restauration
21h – Spectacles théâtre/musique
La Chanson du Mal-Aimé de Guillaume Apollinaire
Spectacle poétique interprété par Christophe Boudé et composé en amont et au présent par Florian Harribey (piano, claviers, machines et autres...)
Alcools, 1903, un soir de demi-brume à Londres les Cosaques Zaporogues répondent à la lueur d’une chandelle à Paul Léothaud, le Grand Sultan de Constantinople : « Groin de cochon cul de jument Tes richesses garde-les toutes Pour payer tes médicaments... Les démons du hasard selon Le chant du firmament nous mènent A sons perdus leurs violons Font danser notre race humaine Sur la descente à reculons... Soirs de Paris ivres du gin Flambant de l’électricité Les tramways feux verts sur l’échine Musiquent au long des portées De rails leur folie de machines Les cafés gonflés de fumée Crient tout l’amour de leurs tziganes De tous leurs siphons enrhumés De leurs garçons vêtus d’un pagne Vers toi toi que j’ai tant aimé Moi qui sais des lais pour les reines Les complaintes de mes années Des hymnes d’esclave aux murènes La romance du mal aimé Et des chansons pour les sirènes »
Œdipe toi-même
Lubat and Lubat, Louis (batterie, voix, verbe) Bernard (batterie, piano, voix, verbe, chant)
Fils père en joue en joute : quand le père y phrase le fils y nique ou l’intergénér’action à l’uzestienne. Un dialogue « mosical  » ni banal le  verbe à fleur de peau l’inconscient patent l’espérance entre les dents

samedi 4 mai
20h – Accueil Restauration
21h – Musique / théâtre
Lubathiskafka
Pour une écologie de l’écoute, entraînement à la grande panne de la fée électrique. Capturer sons bruits et musiques en aveugle dans le noir absolu. Lubathiskaka, le submersible de la Cie Lubat : plongeon dans les sans fonds à la recherche des contretemps perdus en inconscients remis à vue.
Laissons pousser les oreilles petites merveilles : la musique, art de la pénombre et de la nuit.
Fabrice Vieira, Thomas Boudé, Louis Lubat, Jules Rousseau, Bernard Lubat
Fautes de frappe de et par Juliette Kapla
Solo à mots nus et à voix découverte. Improvisations vocales et verbales, langues très étrangères, chant parlant. « J’ai pris une bonne révolution. Demain, j’arrête. J’arrête de croire. »
Né d’une recherche sur l’improvisation vocale ludique, ce spectacle est devenu un solo de clown où Juliette Kapla chante de toutes les manières, danse désespérément, se bat avec une chaise et ne parle qu’en lapsus. Comme l’écrivait Romain Gary : « Toutes les réussites sont des échecs qui ont raté »

dimanche 5 mai
15h – Concert manifeste
Improvisants d’Aquitaine
Musique verbe théâtre geste : question d’improvisation, quand est-il ? où en est on ? En préambule aux « États généreux de l’improvisation » organisé en co-élaboration Cie Lubat/OARA (Office Artistique de la Région Aquitaine) saison 2013-2014.
François Rossé (piano) Michel Etxecopar (chant) Beñat Achiary (chant)Thomas Boudé (guitare) Louis Lubat (batterie)  Jules Rousseau (basse) Fabrice Vierra (guitare, voix) Bernard Lubat (verbe) Michel Macias (accordéon) Sylvain Roux, Christian Vieussens (fifre, flute) Mathias Pontévia (percussions) Brice Martin (basson) Michel Ducom (verbe) Fawzi Berger (percussions) Philippe Laval (verbe) Isabelle Loubère (voix) Juliette Kapla (chant) Paolo Chatet (trompette) Tanguy Bernard (hélicon) Jaime Chao (slam) Étienne Rolin (clarinette) Mathis Polack (saxophone) Thomas Nones (saxophone) Paul Armandi (contrebasse) Léo Rathier (guitare) Simon Lacouture (batterie)

mardi 7 mai
20h – Accueil Restauration
21h – Concerts
À voix basse
Le spectacle « mosicien »  de Jules Rousseau
Quand un jeune musicien (guitare basse) porteur d’avenir comme personne parle à ce qui se joue en lui devant tout le monde !
Duo d’Uz
Thomas Boudé (guitare) et Louis Lubat (batterie)
L’énergie de l’inventivité musicienne  en toutes responsabilités
Lubat soli solo
En avant l’amusique qui s’y frotte s’y nique. L’Amusicien d’Uz  dans ses moqueries fines.
Qui verra Vieira ?
Soli solo de Fabrice Vieira. Anartiste uzestien (de la célèbre confrérie des amusiciens jazzconcubins) s’entremélimélomêle dans une imperformance d’improvisions de rêve et de cauchemar !

mercredi 8 mai

escapade à Captieux (33)
Centre audio-visuel (animatrice culturelle Martine Minvielle)
Dans le cadre de la lutte pour l’existence des salles de cinémas de proximité, Richard Bohringer, l’acteur écrivain réalisateur, présente son film " C’est beau une ville la nuit "  
16h - Projection
" C’est beau une ville la nuit " »
A Ménilmontant, Le Bar de la Dernière Chance est le rendez-vous préféré des assoiffés de la nuit ; on y refait le monde et les histoires d’amour... Pour Richard, le bluesman, la vie est là mais son rêve est ailleurs. Sur la route, une route de nuit, qui passe par la musique, les amis, sa troupe et sa fille. Il les embarque tous pour un nouveau voyage...
Après la projection, rencontre avec son réalisateur, l’acteur écrivain Richard Bohringer
19h – cercle des travailleurs
Apéro swing tambours avec la Cie Lubat
(possibilité de restauration au Cercle des travailleurs)
Uzeste (33)
Théâtre Amusicien l’Estaminet
20h – Accueil Restauration
21h30 – Spectacle
" Vis à Vifs " Richard Bohringer / Bernard Lubat
Compagnons d’épopée en St Germain des Près, le spectacle de deux hommes improvisés  swing slam scat, blues blancs rouges de peau et d’amitié. Une histoire de liberté égalité fraternité sous les énergétiques free musiques des jeunesses uzestiennes de la Cie Lubat de Jazzcogne

jeudi 9 mai
15h30 – Luballade en forêt profonde
5000 m sous les pins : Le territoire des soli-sauvages
À la découverte des maquis-arts en libertés. Découvrir le plaisir de découvrir, l’art vital vivant sauvagement tendre au cœur du païs (chemins forestiers palombières pignadas sentiers perdus)
Soyez bien chaussés tous aux aguets... tout en silence.... sauvages m’entendre
19h – Apéro swing à la bodéga
20h – Accueil Restauration
21h30 – Spectacle
" Vis à Vifs " Richard Bohringer / Bernard Lubat
Une histoire de liberté égalité fraternité sous les énergétiques free musiques des jeunesses uzestiennes de la Cie Lubat  de Jazzcogne

samedi 11 mai
Final du workshop Architecture Musique (entrée libre)

17h – Conférence projection débat
L’ar(t)chitecture, l’art de l’improvisation
Christophe Hutin (architecte, professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, architecte du Théâtre Amusicien l’Estaminet) Bernard Lubat (architexte du ConVersatoire d’Uzeste musical)
Injections musicales inopinées de la Cie Lubat
20h – Pique-nique au patio
22h – Tous à la " fête de la soupe "
organisée par le  « Café de pays »  (Café du sport de Marie-Jo Riguetti)
pour danser sous la tonnelle avec l’accordéon de Marc Perrone et les chansons de Marie-Odile Chantran.
La fête continue le dimanche 12 mai avec son concours de soupe en grand bal trad gascon avec « Les Balladoucs »

Renseignements / Réservations
Uzeste Musical : 05 56 25 38 46
www.cie-lubat.org
Escapade à Captieux le 8 mai
Renseignements :  Mairie de Captieux 05 56 65 60 31
Tarifs :
- Repas/spectacle (sur réservation) : 25€ / 20€ (adhérents)
- Spectacle : 12€ / 8€ (adhérents)
- Projection à Captieux le 8 mai : 5€ / 4€ (tarif réduit)





 
< Précédent   Suivant >