Agenda cliquez ici
L'enchantier
37e Hestejada de las arts Suggérer par mail
affiche_37e_.jpgTélécharger le Programme complet de la 37e Hestejada de las arts en PDF
 

Télécharger la Revue Presse 37e en PDF

Lire la suite...
 
Cie Lubat en grève Suggérer par mail
En grève
solidaire avec les intermittents du spectacle (techniciens, administratifs, artistes)
Bernard Lubat et la Cie Lubat de jazzcogne
ne joueront pas les deux prochains spectacles programmés :
- le samedi 14 juin à St Saturnin de Lucian organisé par le Théâtre Clermont L’Hérault
- et le mercredi 18 juin à Villeneuve sur Lot organisé par le Festival « Aux arts Citoyens ».


phrase-nicolas-bouchaud.jpgLire en PDF l'entretien avec Nicolas Bouchaud et l'article de Marie José Sirach, parus ce vendredi 13 juin sur le journalL'Humanité
 
Je marche pour la culture Suggérer par mail
Le 10 février 2014, nous commençons à marcher !
marche_pour_la_culture.jpg« JE MARCHE POUR LA CULTURE »
 
Je  marche  à  Toulouse,  Bordeaux. 
Tu  marches  à  Paris.   Elle  marche  à  Lyon.    
Il  marche  à  Metz.  
Nous  marchons  à  Rennes,  Nantes.  
Vous  marchez  à  Montpellier. 
Ils  marchent  à  Lille. 

Nous, artistes et techniciens du spectacle en sud Gironde :
RURALITÉ SOLIDAIRE
nous marchons à Uzeste

 
 En cliquant ici lire en pdf le tract "Je marche pour la culture"
 
Uzestival de printemps 2014 Suggérer par mail
affiche_uz_printemps.jpgprogramme complet sur le site uzeste.org
 " L’art n’est pas un but, c’est un chemin, sans commencement ni fin  » B.Lubat
 
Afrique du Sud/Cie Lubat : match retour Suggérer par mail
uzeste_2013_gino_maccarinelli_f1763.jpgMatch retour à Soweto
Au printemps 2013, dans le cadre des Saisons croisées France & Afrique du Sud, le binôme Uzeste Musical / Cie Lubat recevait pendant deux semaines, une quarantaine d’étudiants en architecture français et sud africains, pour le workshop « Learning from Uzeste ». Initié par l’architecte Christophe Hutin (créateur de l’actuel Théâtre Amusicien l’Estaminet) en collaboration avec les œuvriers créateurs de la Cie Lubat et organisé en partenariat avec l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, le dispositif, combinant architecture et musique, proposait aux étudiants de mener des expé- riences constructives en milieu réel en se questionnant sur la notion d’improvisation.
Il s’appuyait sur l’expérience et le travail déjà menés en 2012 par l’atelier d’architecture « Learning from Sky » au sein de l’orphelinat Sky dans le quartier informel de Kliptown à Soweto. 2014, encore une belle aventure en perspective avec l’atelier d’architecture « Learning from the Sans Souci Cinéma », l’ambition étant d’accompagner à la réhabilitation de Kliptown et notamment de faire revivre avec la communauté, un espace culturel public autour de la rénovation du « Cinéma Sans Soucis » démoli par un incendie en 1995.
C’est pour contribuer à ce nouveau chantier que les artistes de la Cie Lubat s’envolent vendredi prochain (25 avril) à Soweto avec pour mission, la sensibilisation au jazz et à l’improvisation des jeunes de la communauté durant quinze jours d’ateliers, et la participation avec des artistes Sud africain à plusieurs concerts et rencontres en prémisse d’une longue série d’événements artistiques et culturels dans ce quartier de Soweto.
Sites à consulter sur le projet :
http://www.kisskissbankbank.com/reconstruire-le-cinema-sans-souci-a-soweto
http://learning-from.over-blog.fr/categorie-11741618.html
http://international.toulouse.archi.fr/fr/home-en2/60-learning-from.html
http://larchitecturedaujourdhui.fr/blog/cinema-sans-souci-kliptown/
 
UZestival du nouvel an 2013 Suggérer par mail
 affuznouvelan13.jpg Programme complet des manifestivités de l'Uzestival du Nouvel An 2013

Le manifeste poïélitique (*) des artistes œuvriers créateurs d’ici d’en milieu rural sud girondin et amis voisins aquitains

Quand la ruralité contemporaine locale affiche ses désirs et capacités d’existence par le récit de ses artistes œuviers créateurs actuels (amateurs professionnels néophytes jeunes anciens)...
Quand la créativité de ces artistes symbolise la re-naissance d’une ruralité active, imaginative, dynamique, solidaire d’elle même, de la ville et de la société en général...
Quand une ruralité relocalisée permet d’envisager donner un avenir aux possibles, une ruralité à cheval sur son histoire, dans un rapport réfléchi entre naturel et artificiel, passé et futur tradition et innovation...
Quand une ruralité décomplexée ne se sent plus reléguée (impasse, déversoir, dortoir, etc) humiliée (disparition des agriculteurs et éleveurs... terres en friches, jeu- nesses exilées, anciens éperdus, langue d’oc disparue, mémoires évaporées...) mais dont ses artistes œuvriers créateurs, survivants, résistants relèvent la tête et la fête autant que le nécessaire développement de l’esprit critique...
Quand ces artistes, minoritaires pourtant, remettent les pendules à l’œuvre et signent ainsi le contrat d’engagement social pour un futur à vivre, à conquérir, à construire à partager avec abnégation courage compétence patiente et souvent souffrance devant certaines indifférences...
Quand
les artistes montrent ainsi qu’une vie n’est bien remplie que si on y comprend qu’il faut toute une vie durant s’y apprendre, s’y cultiver, s’y interroger, s’y instruire, s’y critiquer, s’y inventer sans cesse de la naissance à la mort, « la liberté ça s’apprend, c’est tout sauf inné » c’est une grande et magnifique responsabilité...

 

   
Lire la suite...
 
Les états généreux de l'improvisation Suggérer par mail
Dans la dynamique de la résidence « C’est par où ? C’est par l’art ! » organisée la saison dernière (octobre 2012) au Molière-Scène d’Aquitaine avec la Cie Lubat, L’OARA ouvre un ambitieux projet en Aquitaine (*) :
 « Les États généreux de l’improvisation » processus cultivé de rencontres publiques, ateliers pratiques, conférences, débats, concerts et autres performances manifestives. Au centre de ce vaste chantier, La Cie Lubat souhaite ainsi « mettre la question de l’improvisation à la question ! » et sera de nouveau en résidence à Bordeaux (Théâtre Molière, Auditorium, Rocher Palmer) du 12 au 23 novembre.
(*) Avec comme partenaires : Novart Bordeaux 2013 , festival des arts de la scène, Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Aquitaine, Rocher de Palmer Cenon, Auditorium opéra national de Bordeaux, Agence Culturelle Départementale Dordogne-Périgord (ACDDP) et le Conservatoire de Bordeaux.
L'improvisation selon Bernard Lubat en quelques phrases.....
  • " Je suis partisan d’une égalité entre écrit et oral, interprétation et improvisation."
  • " Mettons les choses au clair, le fait d’improviser n’a pas une réputation très stable! Certains y voient le mal, d’autres un bien, d’autres encore le qualifient de «n’importe quoi » !?... À cela l’artiste, œuvrier créateur que je suis, a appris à répondre : tout dépend de quel point de vue on se...déplace."
  • " L’improvisation ne saurait être une solution révélée, plutôt un problème affronté (effronté ?)."
  • " L’improvisation ne rend pas obligatoirement l’interprétation artistique meilleure, l’écriture non plus. Il ne suffit pas de croire, de s’y croire, de s’y complaire, il faut s’y faire, s’y défaire et à refaire."
  • " Improviser, comme la liberté, ça s’apprend, c’est tout sauf inné. Improviser, c’est s’improviser, c’est donner conscience au soi doutant de soi."
  • " Improviser ou prendre le risque de la décision immédiate impromptue imprévisible et sans retour sur investissement. Risquer, sans issue de secours, d’oser accomplir, ce que j’appelle, la composition instantanée mult’immédiate."
  • " L’improvisation, c’est un espace de liberté un intervalle à prendre de responsabilité, imaginez le jour où l’on ne fera que ce qui est prévu.."



Lire la suite...
 
Uzestival automnal 2013 Suggérer par mail
affuzautomnal13.jpgPendant trois week-ends de cet Uzestival automnal, La Cie Lubat a préparé sur ses terres et en public les « États généreux de l’improvisation ». Elle y a reçu ses partenaires artistes d’Aquitaine musiciens comédiens chorégraphes radiophonistes élèves et professeurs du Conservatoire de Bordeaux pour une succession de concerts et jazzbals gasconcubins, ainsi que la série « Les films documentaires et captations audio visuelles des conférences que vous avez ratés lors des dernières Heste- jadas de las arts ».
Ici en pdf le programme complet des manifestivités de l'Uzestival automnal
et sur le site Uzeste Musical
 
36e Hestejada de las arts Suggérer par mail

36e édition de l’Hestejada de las arts (en langue d’oc de gascogne : la grande fête estivale des arts à l’œuvre). Elle aura lieu du 17 au 24 août 2013.
Retrouvez le programme sur www.uzeste.org , le site d'Uzeste Musical ou Ici en PDF

Artistique culture humeur humour humanité, art de l'improvisation au vent, transartisticités à l'œuvre
autour des travaux de « recherche fondamentalement applicable » des artistes œuvriers créateurs de la Cie Lubat de Jazzcogne (compagnie transartistique de divagation)

aff36e-internet.jpgPar ses artistes mêmes, du producteur au consomm’acteur... d’ici d’en bas en haut ce sont les œuvriers créateurs artistes et techniciens de la nouvelle Cie Lubat de Jazzcogne qui sèment la danse avec la responsabilité artistique des nouvelles jeunesses musiciennes uzestiennes (collectif Los Gojats, élèves du Conservatoire de Bordeaux) des artistes et techniciens (intermittents et résistants) d’Aquitaine et d’ailleurs, des militants des bénévoles et des maîtres penseurs éclairés, philosophes écrivains sociologues psychanalystes journalistes responsables associatifs ainsi que les syndicalistes de la CGT Aquitaine, partenaires depuis 25 ans à la réalisation de la manifestivité.
L’archipélisation de l’évènement s’imprime du désir de lire et d’interpréter la partition environnementale locale (sociale historique écologique esthétique) riche de potentiel poïélitique. Cette 36e édition s'est archipélisée sur 7 communes rurales de notre Sud-Gironde :
Samedi 17 Août : Cazalis
Dimanche 18 août : Uzeste, Mazères
Lundi 19 août : Uzeste, Villandraut, Noaillan
Mardi 20 août : Uzeste, Villandraut, Pompéjac, Lignan de Bazas
Les 21, 22, 23, 24 août : Uzeste

L'Humanité lundi 5 août 2013 : "Uzeste 2013, passeport pour l'imaginaire" Alain Raynal
Sud Ouest dimanche 11 août 2013 : "Un établi ouvert sur scène" Olivier Escots
Sud Ouest mercredi 14 août 2013 :  "L'hestejada de las arts, un festival qui s'engage"  Stéphanie Seguin
Le Républicain 16 août 2013 : "Un festival itinérant" Jean-Luc Harribey
Sud Ouest 16août 2013 : " Le feu de la passion pour les explosions d'artifice" Yoan Boffo





Lire la suite...
 
Imagin'actions éduc'actives août 2013 Suggérer par mail
aff_stages_aout_2013.jpg
Le ConVersatoire d'Uzeste Musical a proposé ses Imagin'actions éduc'actives du lundi 5 au vendredi 9 août 2013
à UZESTE


Tous niveaux entremêlés du néophyte au pratiquant
Un processus « initiacteur » réfléchi et « uzestusagé » par Bernard Lubat, les artistes œuvriers de la Cie Lubat et Michel Ducom  (GFEN Groupe Français d’Éducation Nouvelle)
Un concept qui s’articule -en amont et avant tout– autour de deux expressions, notions fondamentales :
Rythme : comme moyen de transport
(sens du dansant du rebondi de la continuité)
Improvisation : passeport pour l’imaginaire (sens de l’intuition, de la narration, de l’inventivité)
Improvisation relative (variation sur un cadre établi)
Improvisation affranchie (engagement à l’imparfait du subjectif)
A partir de ces notions fondamentales (comme on apprend à respirer, à marcher, à courir, à sauter, à plonger, à nager, à penser) : laissons (les sons) pousser les oreilles... petites merveilles, découvrir le plaisir de (se) découvrir, désobéir à la fatigue d’obéir.
Et dans la foulée, sensibilisation à la pratique instrumentale, verbale, vocale, gestuelle.

Covoiturage, hébergement, Rendez-vous sur le forum pour vous organiser http://forum.cie-lubat.org
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 Suivante > Fin >>