Agenda cliquez ici
La Cie Lubat à Paris Suggérer par mail
aff_europeen.jpgL'Uzestival de la Cie Lubat de Jazzcogne du 19 au 22 avril au Théâtre L'EUROPÉEN à Paris

ses chantiers, ses diversités, ses invités,

Richard Bohringer
Michel Portal


" EN AVRIL DÉCOUVRE TOI UN FIL"

Aller faire un tour à Paris....
et dire bonjour à quelques amies

ICI prog_europeen : le programme de ces quatre jours en PDF

L’Européen
5 rue Biot - 75017 Paris
www.leuropeen.info
Informations - Billetterie : Tél. 01 43 87 97 13
Du lundi au samedi de 13h à 19h
Tarif plein : 24 €
Tarifs réduits : 21 € (adh Fnac et Séniors) 18 € (Étudiants, chômeurs et moins de 26 ans) Dimanche 19 avril
15h Projection
« Lubat musique, père et fils »
Un film de RICHARD COPANS (1985, 52 min) Bernard Lubat est musicien de jazz. Son père, Alban, joue de la musique traditionnelle gasconne. Les rivalités, l’échange, les heurts et l’amour partagé entre le père et le fils deviennent leur musique.
« Vis à Vifs »
18h Jeu double
Richard Bohringer
Bernard Lubat & Cie

Compagnons d’épopée en St Germain des Près, le sourire en colère de deux citoyens improvisés, swing slam scat, blues blancs rouges, de peau et d’amitié. Une histoire de liberté égalité fraternité laïcité.
21h30 Projection
« Lubat père et fils »
Un film de LAURE DUTHILLEUL (2015, 90min) montage ADRIEN PIERRE
« Entre Louis et Bernard, à travers des séquences de discus- sions, de récits et de spectacles, le film invente sa propre chro- nologie pour bâtir à nouveau le processus de la transmission et ses conséquences sur le père et le fils entre ses 8 et 20 ans. Qu’est-ce que leurs échanges « changent » en chacun d’eux ? Le père comme le fils, écho et miroir. Musique ! »
Laure Duthilleul

Lundi 20 avril
15h Projection
« Libérez les artistes »
Un documentaire d’AUDREY LASBLEIZ (2010, 60 min) filmé lors de la 33e Hestejada de las arts. Uzeste fonctionne comme un pôle, un manifeste, une utopie magnifique, un thermomètre de la vitalité du jazz et des musiques improvisées. Qu’est-ce qui se joue à Uzeste qui ne se joue pas ailleurs ? À quelle définition du jazz donne lieu ce festival inventé il y 33 ans par Bernard Lubat ? C’est ce que va chercher, caméra au poing, Audrey Lasbleiz, dans son film Libérez les artistes ! ... Jeune réalisatrice, auteure d’un remarquable documentaire sur Jon Hendricks, Audrey Lasbleiz s’immerge dans la marmite effer- vescente d’Uzeste Musical pour donner à voir et à entendre, par un jeu de rencontres et de hasards, ce que Jazz veut dire, ici et maintenant.
« improvisions Libres »
20h30 Jeu seul
« Qui Vieira verra » Fabrice Vieira
Histoire d’amusicien jazzconcubin, entremélimélomêlé dans son impertinence de rêve éveillé.
21h30 Jeu « trois » et plus
Michel Portal
Lubat and Lubat (Bernard et Louis)

Rencontre sans papiers, 100% improvisée, elle existe parce qu’elle disparait. Invités surprises.

Mardi 21 avril

14h Projection
« Le 7ème swing »
Un film de YVES BILLON (1986, 55 min)
La Compagnie Lubat, c’est quoi ? Une usine à swing, sans la chaîne, pour faire, défaire pour faire, pour faire faire, s’entendre, s’écouter, clap sur les étoiles, et pied au plan- cher. Jouer à jouer, puisque nous sommes incapables de nous taire... Avec Marcel Azzola, Laure Duthilleul, François Jeanneau, Jean-François Jenny Clark, Colette Magny, Pierre Michelot, Claude Nougaro, Marc Perrone, Maurice Vander, et tous les autres. Le tout organisé par les habitants d’Uzeste et orchestré par l’un des plus inventifs musiciens de jazz, qui fait des images, des bruits, des mots, et des gestes, qui est né là et qui entend y demeurer.
16h Projection
« Bernard Lubat » Jazz Collection
Un film de ÉRIC PITTARD (1996, 52 min) Vibraphoniste, batteur et percussionniste, Lubat s’est voué à la musique contemporaine et au free jazz, avant de créer un festival de jazz.
« Mosicans »
20h30 Jeu d’individuation collectivement
La nouvelle création de la Cie Lubat
Cash... des mots d’ailes qui payent la note... bleue Les derniers des mosicans ? Enfer de lance poïélitique philos’autres
Le jazz et ses mots dits... d’ici d’en... pas tombés dans des oreilles d’aveugles Rien ne sert de croire éviter l’œdipe, mieux vaut s’y dé- construire. BERNARD LUBAT, FABRICE VIEIRA et les jeunesses uzestiennes : JULES ROUSSEAU (guitare basse) THOMAS BOUDÉ (guitare) LOUIS LUBAT (battterie). Ils parlent de ce qu’ils jouent, de ce qui les joue, ils jouent ce dont ils parlent. Des musiciens qui jouent à parler ? Ça va pas la tête !

Mercredi 22 avril

15h Projection
« Uzeste manifeste »
Un film de THIERRY BORDES (1997, 62min) Année après année, Uzeste, chétif village de Gascogne prend une envergure de métropole de l’art, au gré des nombreuses manifestations organisées par Bernard Lubat et la Compagnie Lubat dè Gasconha. Le film montre la compagnie engagée avec son village dans un processus de survie. Il parle du monde rural, s’interroge sur le sens des coutumes ancestrales, oubliées par les uns, mystifiées par les autres. Il questionne sur un problème actuel : l’identité
« L’amusicien d’Uz »
20h30 one jazz man show
Bernard Lubat soli solo saga
Dans sa confidence déconcertisante : La musique c’est jusqu’où ? Et si ce n’était pas ce qu’on nous a dit ! Appris ! à vendre ! À tout prix ? Deux heures d’improvisions d’humour d’humeur d’humanité d’humidité.
 
< Précédent   Suivant >